FRAIS DE NOTAIRE : LE VRAI DU FAUX

1 minutes de lecture
11/04/22 13:15

Votre notaire est un personnage-clé lorsque vous achetez un bien immobilier, mais à combien s’élèvent vraiment ses honoraires ?

 

« Les frais de notaires s’élèvent à environ 15% du prix de vente » : FAUX

Il ne faut pas confondre le montant réclamé par le notaire pour passer l’acte authentique avec ses honoraires. En effet, le notaire est chargé par l’Etat de rassembler les droits d’enregistrement et d’autres frais de recherche et de formalités administratives qui ne font donc que transiter par son étude. Ce qui reste au notaire, ce sont finalement que ses honoraires fixés par Arrêté Royal.

« Sur les grosses ventes, les notaires gagnent bien leur vie » : FAUX

Contrairement aux droits d’enregistrement dont le pourcentage reste fixe quel que soit le prix de vente, les honoraires du notaire sont loin d’être proportionnels. A titre d’exemple, pour l’achat d’un appartement à 170.000€, ceux-ci s’élèvent à environ 2.000€ htva, soit 1,12% du prix. Pour une villa à 450.000€, ils ne s’élèvent plus qu’à 0,57% et pour un bien immobilier d’un million d’euros, ils chutent à 0,28% du prix.

 


 

LE CONSEIL TRIOR :

Aujourd’hui, dans la plupart des cas, chaque partie prend son propre notaire. Le vôtre devient donc en quelque sorte votre « avocat » en essayant de défendre au mieux vos intérêts. Donc indépendamment du montant de ses honoraires, ce sont surtout ses connaissances et son expérience dont vous bénéficiez qui comptent vraiment. N’hésitez donc pas à le solliciter ! Car obtenir le bon conseil au bon moment n’a pas de prix…

 

Nouveau call-to-action