Vaut-il mieux vendre son bien immobilier avant d’en acheter un autre ?

3 minutes de lecture
15/07/22 16:51

Vous êtes propriétaire mais vous souhaitez acheter une nouvelle maison ? Une question va rapidement se poser : vaut-il mieux vendre avant ou après avoir trouvé ce nouveau bien immobilier ?

Deux options s’offrent à vous : trouver et acheter le bien idéal puis vendre votre bien immobilier actuel ou alors vendre votre bien actuel avant d’acheter le nouveau. Quelle stratégie est la plus sûre pour réussir votre transaction ?

Acheter avant d’avoir vendu

Elle est la pratique la plus courante : entamer calmement ses recherches, trouver sa nouvelle maison, concrétiser l’achat et puis ensuite trouver un acheteur pour son bien actuel.

Malgré que cette stratégie soit choisie par bon nombre de personnes par son côté rassurant, elle représente beaucoup d’inconvénients qu’il faut prendre en compte :

  1. Si vous ne disposez pas de liquidités suffisantes, il sera nécessaire de contracter un crédit-pont le temps que votre bien immobilier actuel soit vendu.
    Ce type de crédit est en général de courte durée car il est remboursé dès que la vente est conclue.
    Cependant, en plus de contracter un crédit supplémentaire à celui pris pour votre nouvel achat, le crédit-pont a un taux d’intérêts plus élevé qui fait vite monter l’addition, même sur une courte période.
  2. Votre bien immobilier actuel n’étant pas encore vendu, il vous sera impossible de savoir avec exactitude le montant que vous pourrez en obtenir pour l’allouer à votre nouvel achat. La différence entre la valeur estimée et le prix de vente réel aura nécessairement une incidence financière : bonne ou mauvaise surprise en vue ?

  3. Une fois la nouvelle maison achetée, vous voudrez vendre vite car vous aurez rapidement besoin du capital pour assumer l’achat et raccourcir au maximum la durée du crédit-pont.

  4. Dans l’urgence, vous n’aurez probablement pas la possibilité de prendre le temps de faire les choses correctement. La démarche de mise en vente sera sans doute précipitée et vous risquerez de ne pas en obtenir le meilleur prix.

  5. Dans cette même logique, vous serez contraint de vendre à l’instant T et non à une période choisie.
    On dit souvent qu’en immobilier, il n’y a pas de période pour acheter ou pour vendre. La réalité, c’est que certains moments influencent tout de même la tendance. Par exemple : une villa avec une piscine aura plus de succès si elle est mise en vente en été qu’en hiver.

  6. Enfin, si la vente de votre bien immobilier venait à ne pas se faire (exemple : refus de crédit), vous pourriez vous retrouvez dans une situation délicate car il y aura un engagement du côté de votre nouvel achat. 

Comment éviter ces situations ?

Commencer par vendre son bien immobilier 

Décider de vendre son bien immobilier avant de trouver un nouveau bien est souvent imaginé comme une situation inconfortable. En effet, il engendre le risque de ne pas trouver un nouveau logement à temps. 

Dans ce cas, vous serez contraint de trouver un endroit intermédiaire dans lequel habiter et donc de déménager deux fois.

Néanmoins, il existe de nombreux avantages à anticiper la vente de son bien immobilier :

  1. Vous êtes sûr de votre budget : puisque votre bien est vendu, vous avez une idée précise du budget que vous pouvez allouer à votre nouveau logement.
  2. Les liquidités sont disponibles immédiatement. Vous n’aurez peut-être pas besoin de contracter un crédit ou du moins, il sera moindre.
  3. Vous n’aurez pas besoin d’un crédit-pont pour acheter immédiatement : exit le surcoût mensuel de plusieurs centaines d’euros.
  4. Si le logement intermédiaire est une nécessité au terme de la vente de votre bien, vous pouvez opter pour une location temporaire. Vous pourrez prendre le temps de chercher le bien idéal grâce aux baux de courtes durées. Il est même possible de rester dans votre logement récemment vendu durant quelques mois supplémentaires, moyennant une indemnité octroyée aux nouveaux propriétaires. Cette option se négocie au moment de la vente et les conditions sont clairement reprises dans le compromis de vente.
  5. Enfin, vous pourrez vendre votre bien immobilier à la période la plus propice et en tirer le meilleur prix !

Nouveau call-to-action


Jouer la carte de l’efficacité

L’option la plus rassurante et la plus efficace est sans doute un compromis entre ces deux stratégies : entamer les démarches pour la mise en vente de votre bien avant d’entamer la recherche du nouveau. Il s’agit donc de commencer par obtenir une estimation objective de votre bien immobilier actuel, puis de monter le dossier administratif et réunir les documents légaux requis pour la vente, faire les photos, la description du bien, etc. Bref, tout préparer pour le jour où vous aurez trouvé le bien de vos rêves!

En temps normal, le délai entre l’acceptation d’une offre et l’acte authentique est de 4 à 6 mois.
En faisant appel à un agent immobilier, ce dernier fera les démarches nécessaires pour accélérer ce processus et pourra tenter de faire coïncider la vente avec votre achat. L’enchaînement parfait !
Cette manœuvre évite de passer par la case crédit-pont et limite toute perte de temps.

Nouveau call-to-action


Connaître la vraie valeur de son bien est la base de toute transaction immobilière. Sans cette donnée, vous ne pouvez pas débuter correctement les démarches d’acquisition d’un nouveau bien puisque vous ne savez pas quel budget vous pourrez investir.

Demandez l’estimation de votre bien par l’un de nos agents expérimentés.

 

Nouveau call-to-action